Sommes-nous réellement propres ? Avez-vous déjà pensez à l’impact de l’usage du savon dans votre quotidien ? La douche du matin et/ou du soir a t-elle une importance pour vous ? Sur l’environnement ?…

Voici quelques chiffres qui méritent réflexion (en tout cas qui ont changé ma vision de la chose)

La production européenne de savons (tout type) est estimées à plus de 850 000 tonnes/ an

La production française de savons (tout type) est estimée à  65 213t (en 1996 contre 207 000t en 1955), diminution du par l’usage du fameux « gel douche ».

Le mode de production est principalement par la saponification industrielle ou à chaud. La saponification à froid reste un secteur de niche et pourtant…

Saponification à chaud ou à froid, quelle différence ?

Rappel : Le savon est issu d’une réaction d’acides gras (huiles et graisses) et d’agent alcalins (cendre, soude, potasse).

Il en résulte une nouvelle substance tensio-active, dite « sel » ou « savon »

dont l’action est le « nettoyage et dégraissage » de la peau.

Pendant cette réaction de saponification, il y a sécrétion naturelle de glycérine dont l’action sera l’hydratation et la reconstitution du film hydrolipidique de la peau.

 

  • Saponification industrielle, ou à chaud:

Utilisation de sous produits des huiles extraites avec solvants

Travail en excès de soude pour une utilisation le lendemain

Lavages successifs des impuretés et de l’excès de soude

Pendant ces nombreux rinçages, les impuretés partent mais la glycérine aussi. (Elle sera revendue en pharmacie ou pour la fabrication de produits explosifs).

Le savon est séché de façon accélérée et transformé en copeaux « bondillons » ou pâte de base mise à disposition des façonniers petits ou grands. Le savon sera décliné sous de multiples formes après passage à la filière et à la presse, parfumé et coloré .

Rejets et consommation d’eau = importants

Total glycérine = 0 ——> effet de peau qui tire. Asséchant

Total surgras = 0

Conservateurs = oui

Utilisation = immédiate

Prix à l’achat = peu onéreux (env. 0.50 cts à 1€ le savon de 100 gr)

  • Saponification à froid :

Fait l’objet d’une mention spéciale et d’une charte de qualité.

Utilisation d’huiles vierges et de qualité

Travail par réduction de soude en surgras

Pas d’impuretés donc pas besoin de rinçage . Par conséquent, la glycérine naturelle reste dans le savon intégralement.

Le savon sera élaboré et moulé par le savonnier lui-même puis découpé en pains, lui donnant au passage les formes , couleurs et senteurs de sa créativité.

Séchage lent de 4 semaines pour amener la transformation du savon jusqu’à son terme pour présenter à l’utilisateur un savon prêt à l’emploi.

Rejets et consommation d’eau = 0

Total glycérine = intégrale ( environ 9 %) —-> doux pour la peau.

Permet des lavages fréquents

Total surgras = de 2 à 11 %

Conservateurs = 0

Utilisation = Le savonnier ne les présente qu’après 4 semaines de maturation

Prix à l’achat = onéreux ( env. 4 à 6€ le savon de 100gr)

En bref, le savon par saponification à froid est bien plus doux et plus hydratant que les autres savons. La plupart du temps il est fabriqué par des petits producteurs locaux qui introduisent  dans leur produit des ingrédients naturellement bons et efficaces, tel que des huiles essentielles, du miel,du lait d’ânesse/ de chèvre, des huiles végétales bio….etc. Ils sont sans sodium laureth sulfate (SLES) ( un point très important! je vous invite à découvrir ce qu’est vraiment le SLES , son impact sur l’environnement et notre santé), sans ingrédient de synthèse, sans parfum et sans parabène.

Certes il est plus cher, mais il n’a rien à voir avec son homologue « à chaud » !

L’usage du savon dans votre quotidien n’est pas anodin… il change le monde et l’environnement chaque jour et vous aussi par la même occasion. Choisir sa savonnette pourrait prêter à sourire mais dans la réalité ce geste quotidien est d’une importance capitale. Abandonnez petit à petit les gels douche (bourrés de SLES d’ailleurs :/), faites l’expérience avec les savons par saponification à froid, transformez votre douche en rituel écologique pour vous et notre Terre. Merci !

Et le bain moussant alors ?

Attention à certains produits « bio » qui n’offrent pas toutes les garanties écologiques;

Dans une démarche responsable, je vous recommanderai plutôt les sels de bain relaxant. Pour bébé : il existe chez weleda un super produit : crème pour le bain au calendula. Et pour les addict de mousse, prenez un peu de votre temps pour lire les étiquette des produits , certains font des efforts. Sinon reste votre magasin bio qui pourra vous conseiller sur ces produits cosmétiques.

Pour aller plus loin :

– Les bases lavantes irritantes ou pas

-Le SLES

– Consommation et production de savon

 

 

 

 

Si vous avez aimé, vous pouvez partager cet article. Merci !

À propos de l'auteur

Ces articles peuvent également vous intéresser

Pas encore de commentaire

Une question ? N'hésitez-pas à la poster ici !

Laisser un commentaire

Please enter your name. Please enter an valid email address. Please enter a message.