LE MASSAGE CORÉEN

Vous voulez connaître l’identité d’un peuple? Regardez son drapeau. Le coréen (taegeukgi) représente, sous la forme du cercle yin yang, l’harmonie du monde basée sur l’équilibre et le mouvement…voilà qui en dit long sur la nation du Matin calme. Vibrant et sentimental sont sans doute les qualificatifs qui le décrivent le mieux. Influencé par le chamanisme, le bouddhisme, le taoïsme et le confucianisme, il a su se composer, au fil des royaumes et des révolutions, une personnalité propre. Son identité s’exprime avec force dans le massage coréen pratiqué au sein du clan familial et dans les monastères. Une technique ancestrale, étrange, entre relaxation et rite magique qui a tout pour surprendre. Elle repose sur un principe de vibrations qui se propagent dans tout le corps, créant alors un massage interne. Plus que toute autre, elle joue sur l’interaction donneur-receveur, la relation de confiance à l’autre et la capacité à lâcher prise.

MÉDITER AVANT LA SÉANCE…

Le massage est bien plus qu’une technique. il est en relation directe avec l’esprit coréen. La beauté s’exprime dans la qualité de présence du masseur. Ce dernier place l’entrainement mental au-dessus de tout. Quelques minutes de méditation, de prières aux ancêtres ou à Bouddha vont lui permettre d’exercer son art avec calme et dynamisme.

Succession de mobilisations des articulations, d’étirements musculaires et de secousses, le masseur incite la personne à s’abandonner.

SON INTENTION

Progressivement alors que la relation de confiance s’installe, le corps se replace, la respiration se débloque, l’esprit s’apaise.

Relâche les tensions, assouplie les articulations, procure bien-être, accentue le lâcher prise.

Idéal pour les personnes pudiques (se pratique habillé), ou n’aimant pas le contact de l’huile.

Prépare  à la méditation.