LES ORIGINES DU MASSAGE TRADITIONNEL TIBÉTAIN

Sur les plateaux himalayens, la culture ayurvédique a longtemps dominé les esprits. Shakyamuni, le Bouddha historique, aurait révélé aux hommes de la région un enseignement médical, consigné en langue sanskrite dans le tantra racine. Traduit en tibétain au VI° siècle, ce traité décrit les préceptes d’une médecine émotionnelle. Celle ci suppose qu’une bonne condition physique dépend d’un équilibre parfait entre les trois humeurs : vent, phlegme et bile, homologues des dosha indiens.

 

 

LE BOL ENCHANTÉ

Rond massif et rassurant, le bol tibétain, d’origine chamanique, est constitué d’un alliage de sept métaux. Chacun (argent, fer, mercure, étain, cuivre, plomb et or) est associé à une planète du système solaire. Chez les peuples himalayens, son utilisation diffère, mais son caractère sacré est unique. L’utilisation des bols chantants permet de vivre une expérience sensorielle. Leur tintement particulier produit une vibration acoustique qui se propage dans tout le corps. Réalisant ainsi une sorte de massage interne

LA TECHNIQUE DU KUNYE

Poudre de gemmes, camphre, manne de bambous, racines et fleurs…..Les montagnes sacrées recèlent de plantes et de minéraux destinés à entrer dans la composition d’onguents de massage. C’est à Dharamsala, au nord de l’Inde, que sont fabriquées les recettes ancestrales. La cueillette des plantes obéit à un rituel précis. Selon qu’elles poussent au nord, au sud, à l’est ou à l’ouest, leurs propriétés et leur utilisation diffèrent. Il convient aussi de les récolter à une saison précise (les racines, par exemple, sont extraites à l’automne) et toutes dans la même année pour une même potion. Incorporées dans les huiles végétales ou minérales, sous le contrôle d’une autorité bouddhique, elles distillent d’excellentes vertus thérapeutiques.

Le massage traditionnel tibétain, appelé KuNye fait partie des quatre grandes sections du corpus de la médecine tibétaine. Grâce à une connaissance approfondie de l’individu, le massage tibétain déploie toute sa créativité pour faire palpiter le corps et dynamiser l’esprit.

Trois phases rythme la séance du massage.

  • La phase Ku, le praticien applique les huiles médicinales (ou beurre, décoction…)
  •  Dans la phase Nye, il malaxe, frotte et travaille la masse musculaire et les tendons.
  •  Dans la phase Chi, touche finale avec l’application de la farine de pois chiche (ou de pois ou d’orge…) pour prévenir les déséquilibre humoraux.

SON INTENTION

Retrouver un équilibre psychique et sensoriel.

Dissipe les blocages en travaillant particulièrement les articulations et le trajet lymphatique. Merveilleux outil d’harmonisation des énergies. Ce massage convient particulièrement aux personnes souffrant de mal de dos, stress, maux de tête, insomnies, et toutes sortes de troubles et déséquilibre nerveux en général.

LES TRÉSORS D’ASIE… découvrez également le Tuina, la relaxation coréenne, L’abhyanga, le Thaï, le shiatsu, le reiki.

LES MASSAGES PROPOSÉS PAR L’ATELIER DE VIRGINIE.

TARIFS

CONTACT