LES ORIGINES DU SHIATSU TRADITIONNEL

Bouddhisme, taoïsme, confucianisme, zen et shinto influencent l’homme du pays du Soleil levant dans tous les aspects de sa vie. Son corps, enfant des dieux, fait partie intégrante de la nature.

Le massage japonais lui rend à sa manière un hommage vibrant. Au même titre que la composition florale, la cérémonie du thé ou le tir à l’arc, il peut être considéré comme une œuvre d’art. Influencé par le tuina et le an-mô, deux techniques chinoises, il évolue au fil des écoles. C’est au XIX° siècle, sous l’ère Meiji, qu’on le désigne par le mot shiatsu (littéralement « doigts et pressions« ). Dans les années 1960, de nombreux maîtres comme Tokujiro Namikoshi, Tamai Tempaka, Sasaki Sensei ou Shizuto Masunaga l’introduisent en Occident.

Depuis , ce massage énergétique n’en finit pas d’enthousiasmer les esprits. A l’instar d’autres thérapies orientales, il vise à rétablir l’énergie vitale (ou qi) lorsque celle ci, perturbée, entraîne toutes sortes de dysfonctionnements.

LES TECHNIQUES UTILISÉES

Dans le shiatsu traditionnel, le praticien travaille avec des pressions en des points déterminés avec les doigts et les paumes des mains, des accu-pressions, des relâchés, des étirements et des mobilisations.

Ce massage énergétique se reçoit habillé d’une tenue souple et confortable.

SON INTENTION

Le Shiatsu aide à faire circuler l’énergie vitale, il améliore la résistance de l’organisme face aux agressions de l’environnement, soulage les douleurs, équilibre les énergies yin et yang.

Chasse le stress et la tension nerveuse.

CONTACT