LES ORIGINES DU TUINA

Deux mille cinq cent ans d’histoire et à peine trente ans de purgatoire. Si en 1911, sous la république de Chine, l’élite révolutionnaire s’oppose à toute forme de massage traditionnel, ce dernier ne tarde pas à refaire son apparition… sous le joug du Grand Timonier, soucieux de remettre l’Armée rouge sur pied.

C’est que le massage (an-mô) fait parti du quotidien des Chinois. Imprégné des préceptes taoïstes selon lesquels le microcosme humain est une réplique du macrocosme universel, il vise à rétablir l’harmonie entre le corps et la nature environnante.

Le tuina puise ses racines dans la région du Henan au V° siècle avant J.-C. Il  découle des découvertes antérieures en acupuncture et parmacopée. Sa technique évoluera au gré des travaux des médecins, attachés aux cours impériales. Comme Zhang Zhongjing, auteur du livre Shan-han lun en l’an 156, ou Sun Simiao, qui, sous la dynastie des Tang, mit en évidence les ah-shi, points douloureux à la pression du doigt. Soumise à l’évolution des moeurs, cette thérapie manuelle va connaître différentes écoles. Sous l’influence victorienne, pudibonderie oblige, seuls les enfants seront autorisés à en profiter!

A l’écoute du corps, le tuina est aujourd’hui reconnu comme une excellente thérapie préventive. Grâce à une approche sensible de l’individu, il dispense ses vertus antistress.

VIGUEUR ET VITALITÉ

Poussées (tui) et prises (na) sont les manœuvres le plus utilisées.

De haut en bas, la poussée s’effectue avec la pulpe du pouce. De bas en haut, avec l’ongle. De temps à autre, la paume de la main, apaisante , se pose.

La prise exige plus de fermeté ! Le praticien saisit un point d’acupuncture ou une masse musculaire avec trois doigts puis le relâche de façon dynamique en amplifiant le mouvement.

Roulements, pressions, tapotements, battements, martèlements et vibrations s’enchaînent pour parfaire le travail.

SON INTENTION

Grâce au massage, le yin et le yang s’opposent et s’engendrent à nouveau dans un équilibre parfait. Dans une ronde perpétuelle avec les cinq éléments…

Le tuina, dynamique et précis, s’efforce de rétablir une bonne circulation de l’énergie vitale (ou qi)  à travers le corps.

 

TARIFS

CONTACT